Comment un produit Ergobaby voit le jour ?

Omni 360 Chambray

Comment est créé un Porte-Bébé ? Ou un Coussin d’Allaitement, une Gigoteuse, ou une Couverture d’Emmaillotage ? Aujourd’hui, nous aimerions répondre à toutes ces questions. Ou du moins, essayer de vous donner un aperçu de comment et où nos produits Ergobaby sont créés.

 

Comme vous le savez peut-être, la partie créative du processus de création a lieu à Maui, chez la fondatrice d’Ergobaby, Karin Frost. C’est sur cette île que les concepteurs produits imaginent toujours de nouvelles caractéristiques ou de nouvelles spécificités innovantes, qui voient ensuite le jour.

 

Par exemple, si l’équipe s’est fixé un nouveau modèle de Porte-Bébé, il ne reste plus qu’à coordonner les matières premières sur le plan logistique, pour qu’elles soient disponibles au bon endroit au bon moment pour créer le nouvel Ergobaby. La confection ne se fait plus à Maui, mais en Inde, notamment. C’est là-bas que se trouve l’un de nos fidèles fournisseurs avec lequel nous travaillons efficacement depuis plusieurs années. Environ 450 employé(e)s s’y consacrent à la production d’Ergobaby – et ce dans le respect strict des normes de sécurité, avec des contrôles réguliers menés par des tiers indépendants.

 

Nous sommes vraiment ravis d’avoir trouvé un partenaire en Inde pour qui la sécurité et le bien-être des employé(e)s sont cruciaux. 95 % des employé(e)s sont des femmes, qui, en plus de leur travail, ont la possibilité de participer à des séminaires sur l’émancipation de la femme. De plus, nos partenaires et nous-mêmes soutenons les communautés locales grâce à des centres médicaux pour ceux qui n’ont pas les moyens de se soigner, des résidences médicalisées pour les personnes handicapées, et divers orphelinats pour les filles, par exemple. Cet engagement est absolument essentiel pour nous.

Il n’y a donc pas d’autre option que de défendre des conditions de production équitables et de soutenir les personnes défavorisées sur place.

 

Mais on s’éloigne du sujet… Où en étions-nous déjà ? Ah oui, une fois que les matières premières d’un nouveau Porte-Bébé sont arrivées sur le site de production en Inde, on produit un « pilote ». C’est important, car c’est la seule façon pour nous de vérifier que le processus marche sans problème pour la production en série par la suite. De cette façon, nous pouvons garantir que le Porte-Bébé final est vraiment un produit sans faille et de qualité.

 

Donc si tout est en ordre, on peut passer à l’étape suivante qui consiste à découper le tissu. Pour ce faire, les tissus sont superposés sur plusieurs mètres de haut et ensuite, un patron numérisé est projeté au-dessus. C’est comme une pièce de puzzle unique. Ce n’est que lorsqu’elle est assemblée à de nombreuses autres pièces que le tout va former le Porte-Bébé. D’ailleurs, la découpe est particulièrement impressionnante : une seule lame extrêmement fine et précise fend la paroi de tissus. Sans problème. Du moins, c’est ce qui est prévu. Pour éviter les mauvaises surprises, nous avons enfin le contrôle qualité. Chaque pièce est contrôlée individuellement avec grande attention. Après tout, tout doit être en ordre, car c’est la seule manière d’assurer la fonctionnalité, la sécurité et l’esthétique, au final.

 

La production d’un nouvel Ergobaby ne peut être assuré grâce à une bonne collaboration. Évidemment, il y a toujours quelques défis en cours de route. Le plus difficile, c’est de s’en tenir aux calculs et au planning prévus. Un imprévu est toujours possible – et ce sont exactement ces risques que nous devons étudier et calculer avant-même de débuter production. Ce n’est que de cette façon que nous pouvons ensuite surmonter les obstacles de manière efficace à l’étape de production – tout comme notre nouvelle Poussette Metro+.

RELATED POSTS

css.php