Sport et nutrition pour la maman allaitante

L’hygiène de vie est la pièce maitresse d’une bonne santé physique et morale.

La maman allaitante a donc tout intérêt à suivre une bonne alimentation et continuer de faire du sport. Même pendant l’allaitement.

C’est même indispensable pour préserver des moments de liberté et une qualité de vie dont elle a besoin pour se sentir bien dans sa peau.

Trop de mamans me contactent pour me dire qu’elles sont fatiguées ou stressées par le rythme effréné de leur quotidien ou les nuits entrecoupées.

Mais la réelle raison de leur fatigue est bien plus complexe. Elles ne trouvent plus le temps de s’occuper d’elles, et de reprendre les activités qui leur apportent sérénité et joie de vivre. Cela porte atteinte à leur moral et les fragilise. Elles finissent donc par se sentir « piégées dans leur rôle de mère », et le stress accumulé au fil des jours absorbe toute leur énergie.

Voilà pourquoi les mères ont besoin plus que quiconque d’entretenir une bonne nutrition et de se dépenser au quotidien.

C’est valable d’autant plus si elles allaitent, car la fabrication du lait maternel consomme beaucoup de calories, et sa composition varie en fonction de l’alimentation de la maman allaitante.

Reprendre le sport pendant l’allaitement est un moyen efficace de se libérer du stress et de la fatigue. C’est s’accorder du temps libre pour exister en tant que femme, et se défouler !

L’allaitement en soi n’apporte aucune contre-indication à la reprise du sport. Néanmoins, la reprise du sport en post-partum nécessite de prendre certaines précautions essentielles pour préserver le périnée.

Voici la liste des sports à privilégier :

  • Le yoga
  • La marche
  • La natation
  • Le vélo

Tous les sports à faible impact sur le plancher pelvien sont à favoriser tant que celui-ci n’a pas été renforcé par une rééducation périnéale de qualité.

Pour des raisons hormonales, je conseille personnellement aux mamans allaitantes de suivre une rééducation périnéale pendant l’allaitement, puis une autre après sevrage de bébé.

Par ailleurs, la mère puise dans son corps pour trouver les calories nécessaires à la fabrication du lait maternel. La pratique d’un sport consommant beaucoup de calories l’exposerait donc à un risque d’hypo calorie et de carences alimentaires.

La nutrition de la maman allaitante quant à elle, joue un rôle déterminant sur sa santé, son moral, et la qualité nutritionnelle du lait maternel. Elle impacte aussi sur la quantité de lait maternel produit, ainsi que sur sa composition.

Pour avoir une bonne alimentation, la mère qui allaite doit avant tout consommer suffisamment de calories pour répondre à ses propres besoins et produire la quantité de lait maternel dont son bébé a besoin.

C’est le premier critère pour éviter à la mère de souffrir de carences ou de malnutrition. En effet, en cas de régime hypocalorique, le corps de la maman sera impacté en premier. Des signes de fatigue, ou d’amaigrissement doivent vous alerter.

Spring Campaign 2015 Ergobaby Everyday

A partir du moment où la maman allaitante consomme une quantité de calories appropriée à ses besoins et à ceux de son allaitement, son alimentation doit être variée et équilibrée.

Pour cela on retiendra les règles communes d’une alimentation équilibrée, à savoir :

  • Avoir au minimum 3 repas par jour
  • S’hydrater correctement
  • Privilégier les légumes, et les fruits
  • Varier les sources de protéines
  • Intégrer les céréales et légumineuses à son alimentation
  • Eviter les sucres et les matières grasses saturées

 

Ces quelques règles constituent les bases de l’équilibre alimentaire.

Ensuite, pour produire un lait maternel suffisamment riche en acides gras essentiels, vitamines et oligoéléments, il convient de :

  • Varier les huiles consommées et les oléagineux,
  • Varier les apports en vitamines,
  • Consommer des aliments riches en oligoéléments

Suivre la nutrition idéale de la mère allaitante satisfera ses besoins, les besoins de développement et de croissance de son bébé, et favorisera la lactation.

Ce dernier point étant encouragé par la consommation d’aliments galactogènes. Autrement dit des aliments qui soutiennent la production de lait maternel.

Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire pour reprendre le sport en toute sérénité et avoir une nutrition adaptée à vos besoins de maman allaitante.

A vos marques… Prêtes ? Foncez !

 

RELATED POSTS

css.php